10 mai 2016 ~ 0 Commentaire

Les VTC d’Austin Texas un cas qui se reproduira avec ou sans référendum !

homeless

Les enseignements du cas Austin dans le Texas sont vraiment à méditer. Le Maire de la ville a été soutenu par la population consultée par voie de référendum au sujet des contrôles qui doivent être imposés aux chauffeurs de VTC. Le résultat de cette consultation qui rappelons le a été organisée à la demande des deux sociétés de VTC Uber et Lyft n’est pas allée dans le sens que ces dernières espéraient.

Les conséquences.

Uber et Lyft ont quitté dès lundi dernier la ville laissant sur le carreau quelques milliers  de chauffeurs qui ne pourront prétendre ni à des allocations de chômage et encore moins à des indemnités de rupture de contrat puisque de contrat de travail il n’est ici point question.

Cette situation met le projecteur sur ce qui pourrait se produire partout où pour une raison ou l’autre qu’elle soit règlementaire ou d’ordre de rentabilité de telles plateformes décidaient du jour au lendemain de fermer le service. Des milliers de statuts de prétendus patrons auto-entrepreneurs se transformeraient alors en statut de homeless en situation de surendettement dû aux investissements qu’ils auront été obligés de consentir pour prétendre à ce travail hyper flexible mais aussi hyper incertain.

Il serait bon que tous ceux qui sautent comme des cabris en s’écriant innovation, innovation se rendent compte que l’innovation ne vaut que si elle rime avec progrès. Incontestablement le business modèle de ces plateformes n’est viable et ne prospère que grâce au recul du droit des travailleurs. Tout ceci lève le voile sur ce que serait une société qui se serait laissé hypnotiser par la danse des sept voiles et l’argument de la technologie pour accepter tout et n’importe quoi dans les matières sociales.

S.B.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus