07 décembre 2016 ~ 0 Commentaire

Taxi bashing ça suffit!

lortl

 

Ayant lu un article paru sur le site de RTL info intitulé : ici

« Les taxis doivent se poser une question ESSENTIELLE: pourquoi les gens préfèrent utiliser Uber? »

Cet article m’oblige à réagir pour répondre aux accusations portées à l’encontre des entreprises de taxi que ce média en particulier parmi d’autre, aime tailler en pièces.

On peut lire dans cet article en préambule que « Uber est aujourd’hui plus encadré » comment peut-on écrire une chose pareille alors que l’ordonnance régionale du 27 avril 1995 modifiée par l’arrêté du 29 mars 2007 est toujours en vigueur. Même si Uber le souhaite, il n’y a ce jour aucune ordonnance qui a été faite sur mesure pour la firme américaine et elle doit donc se conformer à l’ordonnance existante qui fait force de loi. Donc ce qu’écrit RTL (info) est inexact.

L’article se continue comme suit, je cite : « le secteur du taxi devrait se remettre en question. Car, selon notre « alerteur », tout n’y est pas rose. Et il porte des accusations sur lesquelles notre rédaction se penchera prochainement. Si vous êtes chauffeurs de taxi et que vous avez des informations ou documents permettant de confirmer les accusations exposées ci-dessous, n’hésitez pas à nous contacter via le bouton orange Alertez-nous. Votre anonymat est garanti.

Est-ce normal qu’une licence taxi octroyée gratuitement à l’époque par la région de Bruxelles-Capitale est vendue entre 80.000 et 120.000 euros sur le marché noir? »

Si à l’origine il y a bien longtemps les licences pouvaient s’obtenir gratuitement, ce n’est plus le cas et celles-ci sont reconnues comme un fonds de commerce en toute légalité. d’ailleurs faire croire que le taximan est un escroc qui vend très cher un « bout de papier » qu’il a obtenu gratuitement, fait partie de la panoplie du parfait taxi basheur!

Toujours dans le même article « Est-ce que c’est légal que les chauffeurs de taxi paient au patron un forfait de 100 € par 12 heures de « location » du véhicule et fassent le plein au patron d’une compagnie de taxi et le surplus c’est leur salaire de la journée? ». « Est-ce légal que certains patrons ne déclarent que 1 jour/mois un chauffeur alors qu’il travaille une dizaine de jours par mois? « 

Non ce n’est pas légal ! Ce sont effectivement des pratiques qui existent même si la majorité des entreprises (dont la quasi-totalité a signé une charte en 2015 pour éradiquer ce phénomène) respectent  leurs ouvriers et les conventions collectives. Une fois qu’on a dit cela, attardons-nous sur ce fameux forfait-location à la fraude sociale et au recours au faux temps partiel.

Pour cela il faut au préalable planter le décor et avoir une vue précise sur ce qu’est la situation de l’emploi dans le secteur du taxi.

Il y a à Bruxelles 1350 autorisations ou licences si vous préférez, comment celles-ci sont réparties ?

Nombre d’indépendants exploitant une seule autorisation   : 041

Nombre de sociétés exploitant une seule autorisation         : 609

Nombre de sociétés exploitant plus d’une autorisation        : 124

 

Nombre de contrats de chauffeurs de taxi plein temps enregistrés et actifs :  874

Nombre de contrats de chauffeurs de taxi mi-temps enregistrés et actifs     : 141

Nombre de contrats de chauffeurs de taxi tiers-temps enregistrés et actifs  : 196

Nombre de contrats de chauffeurs de taxi ¾ temps enregistrés et actifs      : 007

Nombre de contrats de chauffeurs de taxi 4/5 temps enregistrés et actifs    : 002

 (Ces chiffres sont fournis par la direction des taxis de la Région Bruxelles Capitale)

Un calcul très simple permet de connaître le nombre idéal de chauffeurs nécessaires pour mettre les 1350 taxis à disposition du public.

 Un service de jour et un de nuit soit deux services. (1350 – 41- 609) X 2 = 1400

 Le calcul est élémentaire : 874 contrats plein temps pour 1400 proposés il manque donc idéalement 526 chauffeurs. Pour les temps partiels 346 contre 1400 disponibles le déficit est là encore plus important (1154).

 Cette estimation de 526 chauffeurs plein temps manquants est dans une fourchette basse. En effet, nous avons estimé que les 609 sociétés de taxis n’exploitant qu’une seule autorisation ne souhaitent pas embaucher, ce qui n’est évidemment pas le cas de toutes. 

Ceci  nous amène à penser que potentiellement le secteur du taxi pourrait embaucher plus de 600 chauffeurs.

 Une fois que la situation de l’emploi est connue et que l’on se rend compte que le taxi est un secteur en situation de grave pénurie de main d’œuvre, iI devient difficile de faire croire que des méchants patrons sont en situation d’imposer des conditions de travail inhumaines à de pauvres chauffeurs exploités qui pourtant n’ont que l’embarras du choix de l’employeur tant l’offre de places disponibles et la demande de chauffeurs sont déséquilibrées en faveur de ces derniers.

 Cette pénurie de main d’œuvre a d’ailleurs des répercussions non seulement sur le fonctionnement normal des entreprises et de l’emploi en région bruxelloise mais aussi sur la qualité du service rendu aux usagers. Concrètement, un gérant d’écurie de taxi qui voit entre 15 et 20% de sa flotte à l’arrêt,  faute de chauffeurs, a tendance à être moins sévère sur la discipline de peur de voir les chauffeurs qui lui restent aller voir ailleurs si le boss n’est pas moins regardant sur la qualité du service.

bultin de paie

 Un chauffeur de taxi salarié a un contrat qui lui donne des droits, notamment un salaire minimum garanti d’environ 1590€ brut plus une prime d’environ 135€ sous conditions. Il a une couverture sociale et le droit à des congés payés. Les chauffeurs de taxis clandestins prétendus indépendants, exploités par des plateformes étrangères aimeraient pouvoir prétendre à de telles conditions.

Alors oui tout n’est pas parfait dans le secteur mais il fait d’énormes progrès malgré la concurrence déloyale à laquelle il fait face et la volonté manifeste de son ministre de tutelle de le torpiller.

S.B.

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus